Les gestes de premiers secours

J’ai eu la chance de participer à des ateliers sur les gestes qui sauvent. Cette journée gratuite a été organisé par l’APE de l’école de Julien l’ars et faisant intervenir des bénévoles du corps médical et des pompiers. Tous les parents et élèves de l’école y étaient conviés même les plus petits. Les gestes de premiers secours peuvent aussi être réalisés par les enfants.

Atelier 1 : Les fumées tuent

Chaque année, des nombreuses personnes meurent par intoxication par des fumées lors des incendies. Une vidéo et des questions nous ont été posées.

Comment être prévenu du danger alors que toute la maison est endormie?

Les fumées entrent dans nos poumons et nous endort encore plus profondément. Notre corps n’a pas de réactions lors de l’inhalation des fumées. Cet atelier, nous a rappelé à quel point, un détecteur de fumées est important dans une maison et que son emplacement est aussi primordial, puisque que son alarme va nous alerter du danger que l’on courre

Et si par malheur, nous ne pouvions pas sortir de la maison que devons nous faire pour se protéger ?

Il faut donc réunir toutes les personnes de la famille dans la même pièce. Celle qui est le moins enfumée. Et mettre du tissu sous la porte pour éviter que les fumées ne rentrent à l’intérieur en attendant les secours.

Atelier 2 : Alerter
alerter les secours

Cette atelier est très simple donc il a été réalisé pour les enfants.
L’Atelier à commencé par un jeu : A savoir si la situation des différentes étiquettes sont gave ou pas (l’Observation). Puis un autre, si il y a un danger pour eux (se Protéger). Ensuite, il a été conseillé d’appeler de l’aide (parents, voisins …) Et enfin d’alerter les secours avec les différents numéros.

Il a été proposé aux enfants de faire un simulation d’appel aux pompiers en cas d’accident. Et surtout de leur donner, les bonnes indications pour qu’ils arrivent au plus vite.

  • Nom et prénom
  • Adresse ou où je suis avec le plus de détails sur leur environnement.
  • Que se passe-t-il ?
  • Surtout d’attendre avant de raccrocher que la personne leur demande.

Les enfants, même les plus petits, ont bien retenu ce qu’il fallait faire et surtout quel numéro appeler : un et huit pour les plus petits et 18 pour les plus grands.

Atelier 3 : Les brûlures

Premier degré : la brûlure qui fait une marque rouge.
Brûlures avec quelque chose de chaud : Passer sur l’eau froide mais pas gelée, en faisant ruisseler sur la brûlure pendant environ 15 min.
Brûlures chimiques : Toujours en faisant ruisseler l’eau froide avec trajet le plus court. Sur les vêtements, on découpe les vêtements (adieu le tee shirt préféré) et on les met à la poubelle.
Brûlures électriques : Couper alimentation électrique et appeler les secours. Car les blessures électriques provoquent des dommages internes non détectable sans examen par un médecin.

Second degré : La brûlure avec un cloque.
Le débat sur « Doit-on percer une cloque?  » est lancé.
Il faut mieux laisser a cloque en place sans la percer. Car le liquide contenu protège la peau à vif du dessous. De plus, si un vêtement en acrylique est fondu, il ne faut pas le retirer et appel les secours.

Troisième degré : La personne est brûlée mais ne ressent pas de douleurs. Donc c’est très grave. On ne touche à rien et on appel les secours.

Place à la pratique des gestes de premiers secours

Atelier 4 : Position Latérale de Sécurité PLS
gestes de premiers secours PLS

Sur cet atelier, les enfants et les adultes ont pu pratiquer la mise en œuvre du PLS. Même les plus petits, on réussit à mettre en sécurité leur parent. Il n’était pas question de chercher un geste parfait. Mais de sécuriser une personne en la plaçant sur le côté et en lui ouvrant la bouche. Les gestes techniques, nous ont été montrés et adaptés pour les enfants.
Et si la personne en danger est sur le ventre, la laisse sur le ventre. Dans cette position, il n’y pas de danger qu’elle s’étouffe avec des sécrétions et autres. Elle ne peut pas avaler sa langue non plus. Il suffit de lui ouvrir la bouche.

Atelier 5 : La manœuvre de Heimlich

La manœuvre de Heimlich sert en cas d’obstruction totale des voies aériennes par un corps étranger. Elle permet la libération des voies aériennes par une action de piston sur l’estomac chez l’enfant et l’adulte. Sur les nourrissons, la manœuvre de Heimlich est différente. Il s’agit d’un bébé (moins d’un 1 an ), il faut faire des pressions à deux ou 3 doigts perpendiculairement sur la ligne médiane entre les tétons du bébé.

En cas d’étouffement, il faut taper dans la dos de la personnes 5 fois avec le plat de la main entre les omoplates. Et faire 5 fois le méthodes de Heimlich. On arrête dès que l’objet est ressorti. Sinon on recommence.

Heimlich et arrêt respiratoire sur un nourrison
Atelier 6 : Arrêt cardio respiratoire, RCP

Cet atelier théorique et pratique sur le massage cardiaque et le défibrillateur.

D’abord vérifier si la personne ne respire pas et que rien ne bloque les voies aériennes avant de commencer le massage cardiaque.

Le défibrillateur a une action seulement lors qu’il y a une activité électrique au niveau du corps. Sinon, il ne choquera pas la personne. Son utilisation est très simple et une voix nous indique ce que l’on doit faire. Où placer les électrodes etc ….. Rien de compliqué en soi.

A savoir que s’il ‘y a pas de défibrillateur à proximité, cela ne sert à rien d’aller en chercher un.
Il est préférable de faire un massage cardiaque.

Par contre, le massage cardiaque, c’est une autre histoire. Car une fois commencé, on ne doit plus arrêter jusqu’à l’arrivée des secours ou reprise d’activité normale du cœur. Les mains sont positionnées sur le thorax de la personne selon une méthode apprise, pas n’importe comment. Une fois en place, il faut pratiquer 30 compressions thoraciques, puis 2 insufflations. Et recommencer jusqu’à l’arrivée des secours.
Si vous ne connaissez pas la personne, ne pratiquez pas les insufflations (bouche à bouche) car il y a un risque pour vous. On ne sait jamais de quel maladie (sida, herpes ….) est porteur un individu. Cependant, faites les compressions thoraciques jusqu’à l’arrivée des secours.

Pour les enfants, le massage cardiaque se fait avec une seule main. Toujours avec les mêmes fréquences 30 compressions et 2 insufflations jusqu’à l’arrivée des secours.

Pour les nourrissons, les compressions se font à deux doigts perpendiculairement sur la ligne médiane entre les tétons du bébé. Sinon la méthode reste la même : 30 compressions et 2 insufflations jusqu’à l’arrivée des secours.

Une journée formatrice et très intéressante sur les gestes de premiers secours. Je remercie tous les bénévoles présents pour leur accueil et leur patience avec tout le monde.

Si vous êtes arrivée jusqu’à là, je vous remercie. Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux facebook et instagram pour papoter.
A bientôt.