Comment vit-on le confinement ….

Chez nous le confinement à la maison à commencer le lundi 9 mars à la fermeture des établissement scolaire.
Alors Comment vit-on le confinement ?

Comment vit-on le confinement: Semaine 1

Lundi et mardi à la maison. C’est la mise en place de la fermeture des écoles. C’est le début chaotique du télétravail et des occupations pour chouquette.
Le mercredi, ce n’est pas la journée des enfants mais ma journée de sortie. Le matin, j’ai été au collège afin recevoir les collégiens dont les parents font partie du personnel soignant. Oui, j’habite et je travail à 10kms d’un CHU. Donc, il faut prévoir. Vu qu’il y avait aucun élève, je suis allée faire des courses alimentaires.

Pas en grande quantité mais suffisamment pour tenir un quinzaine de jour quand même. Il me manquera quand même de la viande et des légumes frais. Les gens dans les magasins sont stressés et agars. J’ai dû demander à des personnes d’avancer dans le fils de caisse. La première en plein milieu de la file et qui m’empêche de mettre mes courses sur le tapis alors qu’il n’y a personne devant elle. Et la seconde, qui n’a pas compris que la distance d’un mètre est l’équivalent de la longueur de son caddy et qui laisse 5 mètres entre elle et la personne devant elle mais aussi au milieu de deux caisses.

Jeudi et vendredi à la maison. Je jongle entre les cours à préparer, les sollicitations des élèves et l’administration du collège et les activités avec chouquette. Le week-end, on a brisé le confinement. Des amis déménageaient. C’était prévu de long date. Les autorités prévenues, les consignes appliquées, le déménagement s’est passé sans problème. Enfin déménager une maison de 6 personnes, ce n’est pas de tout repos.

Comment vit-on le confinement: Semaine 2

Retour au confinement tous les trois à la maison. Moi, je commence à prendre mes marques dans l’organisation des journée. Le planning des repos volé en éclat. Marre de faire la bouffe.
Le maître envoie des activités pour chouquette par mail. Chouquette est heureuse d’avoir des devoirs.

Je recommence à faire de la pâtisserie pour m’occuper. Et je prend du temps pour lire, chose que je ne faisait plus. Par contre, je vois des messages sur les réseaux sociaux de parents qui pètent des plombs car il y a trop de devoir à faire pour leur enfants. Et, ça m’énerve au plus haut point. Ces parents n’ont pas compris que leur gosse n’est pas en vacances et qu’il doit travailler par lui-même. Surtout que lorsqu’ils sont à l’école, nous professeurs ne faisons pas de la garderie.

Je commence à ne plus savoir depuis combien de temps, le confinement a commencé. Et puis, je ressens les effets du confinement. Je me sens oppressé. La proximité avec mon conjoint et chouquette me dérange, ils sont dans mon espace vitale. Je décide de sortir à vélo pour aller à la boulangerie et à la pharmacie. Oui, comme une bécasse, j’ai oublié d’aller chercher mon Lévothyrox avant le confinement. Cette sortie m’a fait le plus grand bien.

Comment vit-on le confinement: Semaine 3

Le frigo se vide alors je profite de ma journée sortie (boulot et courses). Le collège a fait une astreinte, donc je reste chez moi à travailler et on m’appelle si besoin. Le stress de rapporter le virus en même temps que les courses, et de plus en plus présent. Le climat anxiogène dans les magasins n’arrange en rien.
Pour me détendre, je décore la maison pour Pâques. Les œufs et les lapins sont de sortie. ( Ils ont le droit eux. lol)

Je suis toujours à l’écoute de mes élèves et de leurs questions et demandes.
J’ai plusieurs demandes qui consiste à ajuster le jour des corrections, c’est ce que je fais. Par contre, avoir des parents par message et qui me demande quand j’ai l’attention de faire mon travail en donnant les corrections et les cours aux élèves. Là, je pète un plomb. Je me décarcasse à refaire mes cours, à rechercher des vidéos explicatives pour les cours et faire les corrections avec les explications depuis trois semaines. Et ce genre de message m’a démotivé. Que ce soit les élèves ou les parents n’ont même pas pris la peine de rechercher sur Pronote. C’est vrai que le lundi, les élèves n’avaient jamais rien à faire, et ça leur paraissaient normal. 🙁 Oui, je suis prof et on fout rien de l’année. C’est bien connu.

Un autre petit encart des réseaux sociaux qui me fait rire. Celui sur le fait que les parents commence à comprendre que ce n’est pas forcément les profs le problème, mais les élèves. 🙂

Comment vit-on le confinement
Comment vit-on le confinement: Semaine 4

Purée, j’en ai ras la caquette. Je veux sortir, faire et voir autres choses. Allez, on prépare les fêtes de Pâques pour s’occuper. Avec chouquette, on fait des loisirs créatifs sur ce thème. En plus, le maitre de chouquette envoie lui aussi des travaux sur Pâques. On a de quoi s’occuper.
Toujours dans ce climat anxiogène, la question : Doit-on porter un maque?
Oui … Non …. Je ne sais pas. A vous de cocher la bonnes cases. 😉
Donc j’ai demandé à une amie de nous en faire un chaque un.

Mon chéri doit emmener notre chienne au véto, elle a gonflé depuis un certain temps mais là, elle vomit de la bile, elle s’alimente peu voir plus et surtout elle ne boit plus et ne bouge quasiment plus. Fanny, notre chienne, 10 ans, n’est pas très active mais là elle ne vient plus à table.
Résultat des courses, fanny a une insuffisance cardiaque et elle est gonflée à cause de liquide qui est mal drainer. Donc, le véto l’a met sous cachet et on verra bien comment ça évolue. le pronostique n’est pas terrible quand même. J’avais bien besoin de ça.

Pour Pâques, on fait la traditionnelle chasse aux œufs. Cette année, j’ai explosé le budget chocolat. Eh!! oui!! grand jardin = beaucoup de chocolats. D’habitude, on n’est jamais à la maison, alors on est moins dans la profusion.

La suite bientôt …… 🙂

Bravo aux personnels soignants, aux personnels des magasins et toutes les personnes qui font tourner la France pour que l’on manque de rien. 👏👏👏👏

NB: Je suis cruelle et sarcastique. En tant que prof, on en prendre dans la gueule à longueur de temps. Et le retour de bâton, fait mal.
Après la langue de bois, ce n’est pas mon style.

Si vous êtes arrivés jusqu’à là, je vous remercie.
Pensez à mettre un ‘j’aime’ juste en-dessous si l’article vous a plu.
Et vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux facebook et instagram pour papoter.
A bientôt.